La terre creuse

Publié le par dossiermystere

Comme la Lune, la Terre n'a pas échappé à des théories étonnantes : après la Terre plate, ceux qui admettent qu'elle est ronde se mettent naturellement à se demander ce qu'il y a à l'intérieur. Et s'il s'agissait d'une Terre creuse (hollow earth) ? Théorie de la Terre creuse

L'un des premiers à échafauder une telle théorie est Edmund Halley. Alors qu'il étudie les champs magnétiques terrestres, détectés par des compas, il constate que ceux-ci se décalent avec le temps. Troublé, il va passer toute une partie de sa vie à essayer d'y trouver une explication, pour finalement avancer une hypothèse ad hoc : une sorte de mécanisme interne à la Terre, constitué d'un autre "Soleil", de constellations, d'un ciel intérieur. En fait, la reproduction "en creux" du monde où nous vivons.

L'idée sera reprise en 1818 par le vétéran de guerre John Cleves Symmes Junior qui, dans une circulaire aux institutions d'enseignement, propose la théorie que la Terre est creuse, habitable à l'intérieur, et largement ouverte vers les Pôles. En 1820 il publie sur la question d'un ouvrage de fiction [2] à la manière des Voyages de Gulliver (mais aussi apparemment fortement inspiré de la structure de The Man in the Moone [3]), suggèrent que la Terre renfermant des sphères concentriques qu'il propose de les appeler les terres intérieures d'environ 800 miles d'épaisseur, avec des ouvertures (un passage que l'on appelera le "trou de Symme") aux pôles d'environ 1400 miles de diamètre, il fait en 1823 une pétition auprès du Congrès pour équiper une expédition pour tester la théorie. En 1826, il publie un autre livre [4] promeuvent cette idée. Il meurt 3 ans plus tard.

C'est ensuite en 1943 que Ray Palmer, à la recherche d'histoires sensationnelles à publier, repère un certain Richard Shaver, qui prétend entendre depuis des années des voix pendant qu'il soude. Ces voix lui expliqueraient comment les Deros, des créatures vivant sous terre, contrôlent la vie à la surface de la Terre à l'aide de rayons maléfiques. Ses histoires, qui remportent un franc succès, sont publiées dans un magazine jusqu'en 1948. Le magazine Life évoque à nouveau les théories de Shaver en 1952.

En juin 1970, lorsque Palmer publie d'authentiques photographies satellite qui montrent ce qui semble être un énorme trou noir au Pôle Nord, les théoriciens de la Terre creuse du monde entier trouvent leurs croyances confirmées — et la controverse commence : la Terre est-elle vraiment creuse ? Et de tels trous existent-ils aux pôles ?

La possibilité que la Terre soit creuse, qu'elle puisse être pénétrée par des trous aux pôles Nord et Sud, et que des civilisations secrètes fluorisent toujours en son sein (telles les Deros et Teros de Shaver), a été imaginée depuis des temps immémoriaux. On raconte que le héros babylonien Gilgamesh, à la recherche de l'immortalité, avait visité un ancêtre, Utnapishtim ; dans les entrailles de la Terre ; le héros Grec Orphée tente de sauver sa femme morte Eurydice d'un enfer souterrain ; on disait que les pharaons d'Egypte connaissaient le monde souterrain, qu'il pouvaient rejoindre au travers de tunnels secrets cachés dans les pyramides, les Incas, fuyant les pillards espagnols, auraient transporté la plupart de leur trésor dans la "Terre intérieure" ; et les bouddhistes croient depuis longtemps que des millions de personnes vivent à Agharta, un véritable paradis souterrain.

Cependant, le "trou" de la photo ne reflétait que la limite de couverture photographique du satellite, qui, depuis son orbite, n'allait pas jusqu'aux pôles, comme de nombreuses autres panoramas satellitaires.

Plus tard, Raymond Bernard 1 exploite encore cette idée .

Toutefois, Desmond Leslie considère cette théorie comme de la mauvaise science-fiction. Il ajoute : Qui voudrait redescendre sous terre après en être sorti ?

Les expéditions polaires ou l'avènement de l'ère spatiale, paradoxalement, ne mettent pas complètement un terme à la théorie de la terre creuse : certaines images satellites montrent des dépressions troublantes [11] [12] et l'idée d'un complot visant à cacher à l'humanité qu'elle vivrait sur une terre creuse (d'où sortiraient les ovnis par des trous aux pôles) reste présente. Une conspiration qui ne serait pas parvenue à dissimuler ou maquiller ces photos donc, et dont d'autres photos des pôles [13] [14] ou arguments théoriques relatifs à la formation des planètes et des astres en général, ou montrant que la gravité serait nulle au sein d'une terre creuse [15] ne pourront jamais empêcher d'imaginer.
Photographie ultraviolet d'une aurore boréale sur Jupiter [16] Photographie ultraviolet d'une aurore boréale sur Jupiter

Les phénomènes d'aurores aux pôles, qui se produisent sur Terre comme sur d'autres planètes, et leurs photographies ont parfois été interprétées comme des preuves de la théorie de la terre creuse.

http://rr0.org/science/crypto/ufo/enquete/dossier/TerreCreuse/index.html

__________________________________________________________

SIGNAUX DU CENTRE DE LA TERRE

Signaux radio du centre de la Terre reçus par la NASA :

Le très sérieux journal canadien ''Weekly World News'' a publié le 14 février 1995 un article qui prouve à nouveau la théorie de la Terre creuse.
Voici le titre de cet article : « Cap Canaveral, Floride - La NASA reçoit des signaux radio qui viennent de l'intérieur de la Terre. Des experts pensent que ces signaux sont émis par une forme de vie intelligente et très développée ! »

Un haut responsable de la NASA qui ne veut pas dire son nom affirme dans l'article qu'il existe sous terre des êtres qui cherchent à entrer en communication avec nous. « Quels qu'ils soient, - dit-il - ils disposent d'une technologie qui est capable d'envoyer des signaux à travers l'écorce terrestre, des centaines de kilomètres de terre et de roche ».

Des scientifiques auraient perçu les premiers signaux le 30 octobre 1994, grâce à des satellites très sensibles. Depuis ce jour, les émissions se sont renouvelées à intervalles réguliers, déclare le responsable de la NASA. « Les signaux radio seraient composés d'un code mathématique très complexe, qui nous a convaincus que nous étions en contact avec une colonie d'êtres vivants dont l'intelligence est sans doute supérieure à la nôtre ». Il précise que les scientifiques n'ont pas eu trop de mal à déchiffrer les messages, mais il a refusé plusieurs fois de révéler ce qu'ils contenaient.

« Je ne dirais pas que les messages sont de nature hostile, mais leur contenu pourrait provoquer des controverses et des inquiétudes », ajoute-t-il. « Comme beaucoup d'éléments dépendent de l'interprétation, je suis d'avis d'attendre avant de déclarer quoi que ce soit qui pourrait mettre l'opinion publique dans un état d'excitation et d'anxiété ».

L'informateur continue en expliquant que les scientifiques de la NASA sont frustrés par le fait qu'ils n'ont pas réussi à localiser cette « civilisation souterraine », et qu'ils ne sont pas en mesure, avec la technologie dont ils disposent, de répondre aux messages. « Ils en savent plus sur nous, que nous sur eux. Ils ont ainsi trouvé un moyen de communiquer avec nous, de façon régulière; nous, par contre, ne savons mêmes pas comment les joindre. Leurs messages montrent qu'ils ont des connaissances étendues sur la vie à la surface de la Terre, alors que nous n'avons pas d'explications sur la possibilité du développement et de la survie d'une vie intelligente dépourvue d'oxygène et de soleil » (Note d'O.D.R. : à moins que la Terre ne soit creuse, qu'il n'y ait à l'intérieur une source d'énergie et de lumière, et de l'oxygène en abondance, comme cela a été confirmé par Omraam Mikhaël Aïvanhov et de nombreux clairvoyants).

Le responsable de la NASA ajoute que les scientifiques estiment que cela pourrait être la découverte la plus importante et la plus retentissante depuis des siècles. Et l'article finit par cette phrase :« Nous avons longtemps espéré devenir les maîtres de l'univers ; maintenant nous reconnaissons qu'il existe des territoires inexplorés à l'intérieur même de notre planète, ce qui pourrait être de première importance pour notre avenir ».

http://www.lepost.fr

_______________________________________________________________________

Le trou du pôle nord photographié par Apollo XI (juillet 1969)


Le trou du pôle nord photographié par Apollo XI ( juillet 1969 )Cette photo en apparence « anodine », révèle cependant la présence d'un trou noir à proximité du pôle nord. Ce trou noir semble absorber les nuages vers l'intérieur de la Terre.

Les calculs effectués à partir de l'échelle de la photo aboutissent grosso modo à un diamètre du trou d'environ 900 à 950 Km, soit une circonférence de 2900 à 3000 mètres. Si ce trou correspondait à une ouverture dans la calotte polaire, elle serait située à environ 86° de latitude Nord. Or on sait que des rapports d'explorateurs, dont les conclusions sont restées secrètes (celles de l'Amiral Byrd notamment) mentionnaient un trou de 716 Km, pour une circonférence de 2250 Km, et une ouverture dans la calotte polaire à partir de 86,8° de latitude Nord. Cette photo semble donc confirmer à peu de chose près les conclusions du livre de R. Bernard, '' the hollow Earth '' paru bien avant la première mission Apollo.

Par ailleurs, en regardant ce trou de plus près, on constate une dénivellation dans la hauteur des nuages visibles sur son pourtour. Le dénivelé correspond environ à la moitié du diamètre du trou, soit une épaisseur d'environ 400 km. Or on sait que les plus hautes couches de nuages de l'atmosphère dépassent rarement une altitude de 50 000 pieds {soit 15 km}. Cela signifie que les nuages photographiés à l'intérieur du pourtour du trou sont à environ 385 km en dessous du niveau du sol !!!

Voilà pourquoi cette photo aurait dû faire partie de l'ensemble des documents de la NASA classifiés Top-Secret, car en démontrant l'existence d'un trou béant à l'extrême nord de notre planète, elle contredit toutes les données scientifiques habituellement acceptées par la science officielle. Il s'agit d'un trou tellement immense que l'on arrive même pas à en voir le fond !
Cette photo a été prise au mois de juillet, époque de l'année où il fait jour au Pôle Nord 24 heures sur 24 ; c'est pourquoi le trou dans les nuages est si clair et si visible. Or le fond de ce trou n'est pas blanc, comme devrait le refléter la couche de glace et de neige qui est supposée y rester 365 jours par an. Pourquoi ? simplement parce qu'il n'y en a pas. Et pourquoi n'y en a-t-il pas ? parce que ce trou communique avec le centre de la Terre qui est une région au climat tempéré et agréable en toutes saisons !

http://www.ascensionplanetaire.com/terre%20creuse/terrecreuseNasa.htm


_________________________________________________________________________

LA PREUVE DE LA TERRE CREUSE SUR GOOGLE EARTH

La preuve de la terre creuse sur googl earth

______________________________________________________________________

LES PHÉNOMÈNES DES TROUS TERRESTRES

LE PHÉNOMÈNE DES TROUS TERRESTRES
Bien que les trous terrestre soit un phénomène naturel connu, certains "trous terrestres" possèdent des particularités étranges qui rendent la théorie de l'effondrement karstique peu probable.

Prenons le cas du trou apparu au Pérou, le 8 mars 1999, dans un champ labouré près d'Arequipa (un village des Andes au nord de Cuzco). Andreas Müller, dans son livre Crop Circles en dit ceci : "... il ne s'agissait manifestement pas d'un effondrement naturel du sol car les parois lisses et solides du trou semblaient avoir été découpées avec netteté. Le trou n'avait pas été creusé de la manière habituelle, car aucun indice ne permettait de conclure à un transport classique des déblais."

Le mystérieux trou de Begnins dans le canton de Vaud en Suisse qui apparut dans la nuit du 13 au 14 décembre 1982. C'est dans un champ appartenant à M. Roland Haefeli, situé en un lieu nommé Le Peuyé sur la route de Burtigny où, en une nuit (ou un instant, qui sait), 100 mètres cubes de terre disparurent de ce champ qui ne porte aucune trace de véhicule excavateur. Voici ce qu'en dit Jimmy Guieu : "La coupe est franche à 90 degrés et 100 mètres cubes de terre mouillée ont disparu. Il n'y a dans le champ aucune trace de roue de camion ou de pelle mécanique. Aucune projection de terre à l'extérieur; le fond du trou est composé de terre nue, sans aucune trace d'herbe, de végétation que l'on trouve pourtant autour de lui. Ceci exclut absolument l'hypothèse d'un effondrement de terrain.

Nous trouvons aussi, dans l'ouvrage d'Andreas Müller, la mention suivante : "Trous mystérieux dans le sol : Dans leur livre "Le mystère des crop circles", les auteurs Anderhub et Roth décrivent l'étrange phénomène des trous terrestres, qui fit sensation en Suisse, où des multiples variantes apparurent du jour au lendemain, et ce, entre 1972 et 1990. Le trou de loin le plus grand fut creusé dans la nuit du 3 au 4 février 1990, dans une commune proche de la banlieue de Genève. Il se trouvait dans un grand champ ensemencé à l'automne et avait un diamètre de 10 mètres et une profondeur de 12, soit un volume de 942 mètres cubes, dont le poids devait être de plus de 2 000 tonnes. Il aurait fallu charger 100 camions de 20 tonnes pour emporter cette terre."

L'exemple de l'"effondrement" qui s'est produit le 23 février 2007 au Guatemala laisse perplexe. Dans le quartier résidentiel de San Antonio, un trou d'une profondeur de plus de 100 mètres a "englouti" une douzaine de maisons et fait 3 morts. Plus d'un millier de personnes ont dû être évacuées. Selon plusieurs témoignages, une odeur nauséabonde et des bruits sourds se dégageaient du cratère.

Malgré certaines théories comme celle des extra-terrestres,le mystère demeure entier.

http://zone-7.net/l_etrange_phenomene_des_trous_terrestres/index.html

Suite...
_______________________________________________________

Autres cas...
Au Pérou en 1999


Un phénomène comparable s'est manifesté au Pérou le 8 mars 1999, dans un champ labouré près d' Arequipa, un village des Andes au Nord de Cuzco, on trouva un trou du même type. Comme dans le cas des trous Suisse, il ne s'agissait manifestement pas d'un effondrement naturel du sol car les parois lisses et solides du trou semblaient avoir été découpées avec netteté. Le trou n'avait pas été creusé de manière habituelle, car aucun indice ne permettait de conclure à un transport classique des déblais. (Voir photo)



En Indre et Loire en 1983


Nous sommes le matin du lundi 24 janvier 1983, à Tours (01). Il est environ 8h08, lorsque dans le ciel dégagé, des témoins ont vu des choses étonnantes « Trois boules allongées, comme des gouttes d'eau et de tailles différentes, avec une petite lueur à l'arrière. Cette formation en forme de triangle était très argentée et brillante ». Cette formation se déplaçait d'ouest en Est, elle a été également aperçue au-dessus de la commune de Montlouis-Sur-Loire, là un témoin pense qu'il a eu comme une explosion, ce qui paraît possible dans la mesure où depuis plus aucunes observations de ce phénomène ne s'est produit, il était alors 8h.10 du matin.
Mais auparavant, il s'est manifesté à l'Ile Bouchard (02) au-dessus d'un collège où trois enfants ont déclaré à leur parent avoir vu des « Boules lumineuses » dans le ciel.

Le lendemain, le Dimanche 25 Janvier, sur la commune de Dierre (03), situé à quelques Kilomètres de Montlouis-Sur-Loire, un énorme trou a été découvert dans un vignoble au lieu dit « Le couvant ». Ce trou d'un diamètre de 7 Mètres environs et d'une profondeur de 6 Mètres fut en fait repéré le samedi dans la soirée par un témoin qui ne s'inquiéta pas outre mesure de cette masse informe perdue dans la pénombre. Et ce n'est que le lendemain matin, repassant dans le secteur, qu'il put constater la présence incongrue de ce trou. Les gendarmes et les pompiers entreprirent de mesurer d'éventuels taux de radioactivité, qui se révéla être négatif. Un ingénieur des mines fut à son tour convié à se pencher sur le problème et concluait à un effondrement « Vraisemblablement » de terrain. Le trou à depuis été rebouché. Ce qui frappa à l'époque les témoins, c'est que le trou soit parfaitement cylindrique.

http://area51blog.wordpress.com/2008/12/23/le-mystere-des-trous-terrestres/

________________________________________________________________________


Photo prise par le Satellite ATS 3 en 1973 (a droite et au milieu)

Photo prise par le satellite  ATS 3 en 1973 (à droite et au milieu)
http://johndoe2012.unblog.fr/tag/terre-creuse/

Publié dans La terre creuse

Commenter cet article

Adzo 12/12/2013 15:47

Celui qui a écrit ceci amalgame arbitrairement deux sujets qui n'ont rien à voir. L'un le mythe de la terre creuse, l'autre les fontis.
Vous devriez vous renseigner sur ce que sont les fontis. C'est tout à fait naturel.

Pour ce qui est de la photo d'Apollo XI et de la photo de STS-75 (et non pas ATS-3 tel que l'indique faussement la légende) je vous révèle ce que sont leur tache sombre:
http://lumieredureel.forumgratuit.org/t2-le-mythe-des-ouvertures-polaires#2

Tous les éléments avancés pour tenter de corroborer le mythe de la terre creuse sont de grossières manipulations de cet acabit. En particulier le soi-disant "très sérieux" ... weekly world news!
MDR
Autant faire croire que mickey est une revue scientifique à comité de lecture ^^.

Bref, toutes les histoires avancées et ces détournements interprétatifs de photos ne sont qu'une manipulation digne d'un récit de science fiction.

ufo007 14/12/2011 18:39

Merci pour ce superbe article, c'est une théorie qui m'interesse beaucoup, il faudrais qu'il trouve ce trou en surface pour que la théorie soit confirmée a moin que tout ceci soit mis au secret
defense
tenez moi au courant...