Combustion humaine spontanée

Publié le par dossiermystere

Combustion humaine spontanée

On parle de combustion spontanée (ou autocombustion, combustion humaine...) lorsqu'une personne, prend feu sans raison apparente. Ce phénomène, connu à travers de très rares témoignages difficilement vérifiables, est également proposé comme explication pour les cas, rares également, de corps réduits en cendres, découverts dans un environnement intact ou presque. La réalité du phénomène est rejetée quasi-unanimement par la communauté scientifique et la combustion spontanée relève jusqu'à preuve du contraire du domaine du paranormal.

On parle de combustion spontanée lorsqu'un être humain brûle « de l'intérieur » sans qu'aucun élément extérieur apparent soit en cause ; l'environnement reste intact ou peu touché, alors que le corps peut finir en cendres. La croyance en la possibilité d'un tel phénomène repose sur deux sortes d'incidents peu fréquents :

Témoignages de gens prétendant avoir vu de leurs propres yeux une personne prendre feu sans raison explicable : le phénomène est typiquement décrit comme très rapide, la personne atteinte semblant entrer en transe, mais le corps n'est pas systématiquement réduit en cendres. Deux cas récents (années 1950 et années 1980) concernant deux jeunes filles ayant « pris feu » respectivement dans une salle de bal et une discothèque n'ont pas fait disparaître les corps. La première victime serait morte de ses brûlures à l'hôpital et la seconde aurait survécu en gardant quelques traces. Les témoignages les plus anciens semblent remonter au XVIe siècle, où un certain chevalier Polonus Vorstius aurait pris feu à Milan sous le règne de la duchesse Bona Sforza[1] ; à la même période, on trouve la déposition auprès du Sénat académique de Copenhague du cas d'une personne morte après avoir craché des flammes[2]. Ces témoignages sont difficilement vérifiables : dans les rares cas récents, les sources ne citent pas les noms réels des victimes ni des témoins, ou ne citent aucun nom.
La découverte, en dehors de circonstances d'incendie, de cadavres entièrement ou partiellement réduits en cendres, fait qui a longtemps été considéré comme inexplicable. En effet, les incendies produisent généralement des dépouilles calcinées mais non entièrement consumées, et les os nécessitent, pour être entièrement détruits, une température de 1 650 degrés Celsius constante durant un certain temps[3]. L'incinération des dépouilles dans les fours modernes montre qu'il reste toujours quelques fragments d'os, réduits par la suite en poudre pour être mélangés aux cendres. De plus, il arrive souvent que la seule partie centrale du corps soit détruite, les extrémités restant intactes. En outre, la personne est parfois retrouvée dans une position naturelle, couchée dans son lit ou assise sur un fauteuil, donnant l'impression d'une disparition instantanée. Ces cas, constatés dans le passé, comme celui de la comtesse Cornelia di Bandi de Cesena, découverte en 1731 réduite en cendres dans sa chambre, exception faite de ses jambes (gainées de bas) et d'une partie de sa tête, sont également connus à l'époque moderne des services de police. Récemment « l'effet de mèche » a été proposé comme explication (voir plus bas Point de vue sceptique).

Hypothèses diverses
Dans les cas connus, il a été révélé que les victimes de combustion spontanée étaient souvent des personnes âgées et seules, ou de plus jeunes personnes suicidaires. Nombreux étaient alcooliques. Selon certains, leur état de santé grandement affaibli, ajouté à des facteurs psychologiques (dépression, solitude).

De nombreuses tentatives d'explication de bouleversements physiologiques ont été mises en avant, mais rien n'a dépassé le stade de l'hypothèse. L'un des plus grands spécialistes, un dénommé John Heymer, ex-enquêteur de police, expliquerait le phénomène par une réaction entre l'hydrogène au niveau des cellules.

Certains se penchent même sur l'hypothèse des mitochondries[4], partie de la cellule humaine servant à transformer les nutriments des aliments en énergie. Une défaillance dans la transformation de l'énergie pourrait résulter en une mini-explosion de la mitochondrie en question, ce qui entraînerait par le fait même une réaction en chaîne. En éclatant du fait d'un dysfonctionnement, la mitochondrie défaillante entraînerait les autres dans son explosion et, par la proximité très étroite des cellules humaines, l'embrasement de tout le corps, et uniquement le corps, puisqu'une cellule humaine est microscopique. En effet, la série d'explosions n'atteindrait pas les tissus ou matériaux environnants et pourrait tout aussi bien cesser d'elle-même avant d'atteindre les extrémités du corps.

Une explication farfelue apparaît dans un épisode de la série South Park : la combustion spontanée serait due à un trop-plein de méthane dans le corps humain. Ainsi, le meilleur moyen d'éviter une combustion serait d'expulser régulièrement le méthane... Il va sans dire que cette explication n'est qu'une blague inventée pour les besoins de la série. En tout état de cause, avec le relais d'autres séries comme X-files elle prouve un intérêt des médias pour le phénomène.


Quelques cas célèbres

►Le cas d'un bébé de 11 mois, mort en 1939, un véritable embrasement se déclancha dans la nurserie et pourtant c'est à peine si quelques meubles furent touchés par le feu.

►Dans le cas devenu célèbre de Mrs Reeser en 1951, il y a avait une zone carbonisée d'environ 1,20 m de diamètre. Le fauteuil était calciné ainsi qu'une table voisine. Une poutre du plafond était également touchée par le feu.

►En 1964, une ancienne actrice, Olga Worth Stephens, était assise dans sa voiture garée quand elle se changea subitement en torche humaine. Dans la voiture, intacte, dirent les pompiers, rien n'avait pu provoquer le feu.
Des témoins ont vu Mrs Olga Worth Stephens se transformer en torche vivante

►1938 : Mrs.Mary Carpenter périt lors d'une croisière au large de Norfolk sous les yeux de son mari et de ses enfants.
Engloutie dans les flammes, elle fut en un instant réduite à l'état de cadavre carbonisé. Personne d'autre ne fut brûlé et le bateau ne subit aucun dégât.

► 1952 : Une voisine appela les pompiers en voyant de la fumée sortir de l'appartement de Glen B.Dennery (Louisiane). Les pompiers trouvèrent le corps en feu.
Le lieutenant des pompiers déclara :
« L'homme gisait sur le sol, derrière la porte, dans un buisson de flammes. Dans la pièce, absolument rien d'autre ne brûlait. L'homme était mort. J'ignore ce qui permettait au feu d'être si intense. »
Cet homme ne fumait pas et aucune trace de liquide inflammable n'a été retrouvée.

►Le plus surprenant dans ce cas c'est que la victime s'était ouverte les poignets ; on retrouva le couteau ensanglanté dans la cuisine. Denney était déprimé. On supposa donc qu'il s'était suicidé en se coupant les deux artères puis brûlé pour plus de sûreté.
Malheureusement, les faits réfutaient cette conclusion. En effet, aucun bidon d'essence ne fut retrouvé et même pas une boite d'allumettes.

►1953 : Le corps de Waymond Wood fut découvert « noir et grillé » sur le siège avant de sa voiture fermée en Caroline du Sud.
Il ne restait presque plus rien de l'homme. La voiture était intacte à part le pare-brise boursouflé et affaissé par l'intensité de la chaleur.

►Combustion inexpliquée en 1966. Le Dr John Irving Bentley a été retrouvé au milieu des restes calcinés de sa poussette d'infirme

►1973: Un bébé de 7 mois et la poussette dans laquelle il était assis prirent feu dans le salon de ses parents.
Par chance, il survécut à ses blessures. Les autorités anglaises furent dans l'incapacité de déterminer l'origine du feu.

►Le cas le mieux connu est celui de Madame Reeser, morte en 1951. Cette femme avait 67 ans et vivait en Floride.Mary Reeser, morte le 1er juillet 1951
Voici les faits :
Vers 9 heures du soir, la propriétaire de Mrs. Reeser vint lui dire bonsoir. Elle trouva sa locataire en robe de chambre, assise dans un fauteuil en train de fumer une cigarette.
A 8 h, le lendemain matin, la propriétaire découvre que le bouton de la porte du studio est presque brûlant. Elle appelle à l'aide deux ouvriers qui ouvrent avec un chiffon la porte du studio.
Au milieu d'un cercle noirci d'environ 1,20 m de diamètre, gisent quelques ressorts de fauteuil, les cendres d'un guéridon et les parties métalliques d'un lampadaire ainsi que ce qui reste de la locataire : un foie carbonisé attaché à un fragment de colonne vertébrale, un crâne qui avait rétréci, un pied chaussé d'une pantoufle mais brûlé jusqu'à la cheville ainsi qu'un petit tas de cendres noircies.

►Comtesse Cornelia Bandi : Le premier cas connu de l'histoire a lieu en Italie, près de Vérone, en 1731. Après avoir regagné sa chambre après un dîner, la comtesse âgée de 62 ans est retrouvée en cendres (excepté bras et jambes) dans sa chambre remplie de suie.

►Vieille dame de Caen : En 1782, une vieille dame est retrouvée en cendres.

►Patrick Rooney : À Noël 1885, un homme marié est retrouvé calciné dans sa cuisine.

►En 1938, une jeune fille prend feu et meurt dans une salle de bal à Chelmsford en Angleterre.

►George Turner : En 1958, en Angleterre, un homme se consume dans son camion.

►John Irving Bentley : un docteur de Couderport, Pennsylvanie a été retrouvé en décembre 1966 en cendres, provoquant un trou dans le plancher de sa salle de bains.

►Ginette Kazmierczak : Une mère de famille seule, dans le bourg lorrain d'Uruffe en 1977, est retrouvée carbonisée dans sa chambre. Seuls ses bras et ses jambes sont intacts.
En 1980, une jeune anglaise brûle dans une discothèque à Darlington.

►Mary Reese : En Floride, une femme est retrouvée en cendres dans son appartement. Les experts ont évalué qu'une température de 2 500 degrés Celsius pendant une durée de 3 heures était nécessaire à une telle combustion. Des experts en pyromanie, des pathologistes et des agents du FBI n'ont pas trouvé d'explication.
Bailey : À Londres, en Angleterre, un pompier retrouve un sans-abri nommé Bailey, en train de brûler au niveau de l'abdomen.


http://www.dinosoria.com/combustion_spontanee.htm
http://fr.wikipedia.org/wiki/Combustion_spontan%C3%A9e

Commenter cet article

Xiael 05/03/2012 00:37

http://orgone-france.lightbb.com/t576-combustion-humaine-spontanee