Crâne bien étrange...

Publié le par dossiermystere

On découvre au début du vingtième siècle en France un bien étrange crâne cornu et qui intrigue toujours les experts...
Crâne bien étrange...
Nous sommes entre 1920 et 1940 en France, quand on découvrit un bien étrange crâne. Celui-ci semble être celui humain adulte, mais il possède en son sommet deux sortes d'excroissances faisant penser à des cornes.
Ce crâne est probablement l'un des artefacts les plus étranges que l'on connaisse. Des analyses aux rayons X ont montrer que nous avions bien affaire à un crâne naturelle qui possède deux sorte de corne. Ce n'est ni un objet façonner ni un assemblage d'un crâne humain et de corne. Le plus surprenant est qu'il existerait d'autre crâne de ce type, certain aurait été exhumé d'un cimetière antique qui aurait été découvert aux Etats-Unis dans les années 1880. Les scientifiques ont estimés que ces corps auraient été enterré aux alentour de 1200. Comme pour le crâne à corne d'autre crâne similaire ont été trouvé, portant des cornes juste au dessus des yeux ainsi que les corps.

Il semble que ces corps et ces têtes cornues pourraient être lié à certains mythes et légendes comme celle des satyres. Même si des études ont été faites sur ces créatures il semble étrange que même avec les analyses ont en ai peu entendu parler. Peut être une analyse ADN de ce crâne pourra nous en dire plus...

http://actualitedeletrange.unblog.fr/2008/01/page/3/

________________________________________________________________________________________________

Un crâne extraterrestre ???

Un crâne extraterrestre ???

La Terre a-t-elle abrité dans des temps reculés une race d'extraterrestre qui se distingue par une forme de crâne particulièrement allongée et proéminente ? C'est ce que laisse penser la découverte par des archéologues de dessins datant de 70 millions d'années sur des pierres d'Amérique du sud. Ces pierres, que l'on appelle Iki, représentent des personnes dont la tête est clairement disproportionnée, une apparence que l'on peut retrouver sur certains squelettes non identifiés du Caucase russe. D'autres recherches archéologiques ont déterré des squelettes similaires en Europe, notamment en France et en Norvège, ainsi qu'en Asie centrale. Compte tenu des énormes distances qui séparent tous les lieux de découvertes, on peut s'interroger sur la provenance exacte de ses crânes démesurés. Plus étrange encore, les crânes allongés présentent également une particularité incroyable : un petit trou au niveau de la couronne crânienne, dont les bords sont extrêmement nets. Le célèbre archéologue Lloyd Pye, affirme avoir étudié de près un des spécimens, trouvé en 1930 au Mexique : « J'ai fait un test ADN sur les os dans 2 laboratoires différents. Et il est clair que certains segments d'ADN sont différents de ceux des humains. ». Lloyd Pye souligne que certaines peuplades ont voulu il y a quelques siècles imiter cette particularités physique en plaçant des cordes très serrées sur le crâne des enfants en bas âge. « Cette 'mode' prouve que des humains ont voulu imiter des 'étrangers' qui possédaient un squelette différent du leur » précise l'archéologue, auteur du pertinent ouvrage « Tout ce qu'on vous a appris est faux ».
Légende photo : ces étranges crânes allongés peuvent être aperçu dans plusieurs musées d'Amérique centrale et du sud.
Source : http://www.pravda.ru

____________________________________________________________________________________________

Un crâne énigmatique


Un crâne énigmatique

Si des extra-terrestres existent et visitent notre planète, ils ont du le faire dans le passé également, et il doit donc exister des traces. Et en effet, ces traces existent.Il y a 60 à 70 ans une fille de 15 à 18 ans rendait visite à des parents dans un village à 100 miles de Chihuahua, Mexique. On lui a interdit d'entrer dans les nombreuses cavernes des environs mais comme la plupart des adolescents, elle l'a fait, et a trouvé un squelette humain complet sur le sol d'un tunnel de mine. Emergeant vers le haut hors du sol, se trouvait également une main squelettique mal formée enlacée avec un des bras du squelette humain. La fille a gratté la saleté de ce qui était une tombe peu profonde et le squelette mal formé fut dégagé. La fille a récupéré les deux crânes et les a gardés jusqu'à ses derniers jours où elle a confié à un américain, qui les a gardé cinq ans avant de les passer à un couple américain qui en est le possesseur actuel.

La nature humaine du crâne est contestable car plusieurs aspects de sa morphologie défient le classement, excluant tant que le défaut génétique (hérité), que la la déformation congénitale (défaut de naissance), ou la déformation délibérée (attache crânienne):

Les différences entre le crâne et un crâne humain normal du même âge sont stupéfiantes.
Le secteur du cerveau dans le crâne est plus grand que celui d'un humain entièrement développé, et les orbites des yeux sont d'une forme complètement différente.
L'os lui-même a seulement 40% de la densité du tissu osseux humain normal, mais semble également être deux fois aussi dur.


Est-ce un crâne d'extraterrestre ?
Si des extra-terrestres existent et visitent notre planète, ils ont du le faire dans le passé également, et il doit donc exister des traces. Et en effet, ces traces existent.




Il y a 60 à 70 ans une fille de 15 à 18 ans rendait visite à des parents dans un village à 100 miles de Chihuahua, Mexique. On lui a interdit d'entrer dans les nombreuses cavernes des environs mais comme la plupart des adolescents, elle l'a fait, et a trouvé un squelette humain complet sur le sol d'un tunnel de mine. Emergeant vers le haut hors du sol, se trouvait également une main squelettique mal formée enlacée avec un des bras du squelette humain. La fille a gratté la saleté de ce qui était une tombe peu profonde et le squelette mal formé fut dégagé. La fille a récupéré les deux crânes et les a gardés jusqu'à ses derniers jours où elle a confié à un américain, qui les a gardé cinq ans avant de les passer à un couple américain qui en est le possesseur actuel.

La nature humaine du crâne est contestable car plusieurs aspects de sa morphologie défient le classement, excluant tant que le défaut génétique (hérité), que la la déformation congénitale (défaut de naissance), ou la déformation délibérée (attache crânienne):

Les différences entre le crâne et un crâne humain normal du même âge sont stupéfiantes.
Le secteur du cerveau dans le crâne est plus grand que celui d'un humain entièrement développé, et les orbites des yeux sont d'une forme complètement différente.
L'os lui-même a seulement 40% de la densité du tissu osseux humain normal, mais semble également être deux fois aussi dur.



Le volume moyen pour un cerveau humain est de 1400 cc. Le volume du crâne humain est de 1200 cc, typique pour un petit humain. En revanche, le volume du crâne anormal est de 1600 cc, dans la métrique anthropologique celà signifie que le crâne anormal n'appartient pas à l'espèce homo sapiens.
La déformation délibérée infligée au crâne est parfois une pratique dans certaines cultures, il laisse les os séparés au dessus du crâne. Ce n'est pas le cas avec ce crâne anormal.
Le crâne humain moyen pèse 2,2 livres. Y compris les morceaux détachés, le crâne anormal pèse seulement 13,5 onces. Puisqu'il a à peu près la taille d'un crâne d'adulte, son os doit être sensiblement plus léger que l'os humain typique.

Le crâne anormal a un degré élevé de symétrie. Les pathologies crâniennes causeraint des différences dans la symétrie de chaque côté de la tête, ainsi que d'autres déformations. Il est très fortement improbable qu'un crâne aussi anormal exhiberait une symétrie aussi parfaire dans tous ses aspect s'il était du à une cause pathologique.
Aucune suture entre les os ne s'est scellée par défaut de croissance. Presque tous les exemples de malformation congénitales montrent un certain degré de fermeture prématuré des sutures crâniennes.

Ceci rend fortement peu probable, sinon pratiquement impossible, que ce crâne soit le résultat d'une malformation. Il semble s'être développé naturellement vers la forme qu'il a pris.
Les cavités occulaires de l'oeil humain normal ont (5 centimètres) une forme coniques enfoncées avec les nerfs optiques et les fissures optiques au quart du cercle arrière intérieur du cône. Les cavités occulaires de l'oeil de l'enfant ont (3 centimètres) une forme crantée peu profondes avec les nerfs optiques et les fissures optiques écartées vers le bas et au fond intérieur. En outre, la surface intérieure des deux cavités montrent des décalages incroyablement subtils de terrain qui sont impossibles à expliquer de quelque façon autre que par du génie génétique. La forme et la largeur des orbites sont différentes des humains normaux, ils sont en forme d'ovale oblique en amande avec un bord clairement définissable.

Le point où la colonne vertébrale rejoint la tête n'est pas semblable aux crânes humains mais conformée avec un centre de gravité particulier. La configuration permet au cou d'être de 1/2 à 1/3 de celui d'un humain normal, ce qui est conforme à des récits de rencontres rapprochées avec des extra-terrestres.

Un organisation sans but lucratif nommée « StarChild project » a remis le crâne à un laboratoire britannique, où il subit une analyse détaillée de son ADN.

http://www.webzinemaker.com/admi/m9/page.php3?num_web=13839&rubr=2&id=344678

 

 

 

1837 : sépulture de Pygmées

Des squelettes qui mesuraient 0,90 cm à 1,35 m, inhumés dans des cercueils en bois, ont été découverts dans l’Ohio en 1837.
Aucun objet façonné, près d’eux, ne permit de dater la culture de ces Pygmées.
Leur nombre conduisit les observateurs à supposer qu’ils avaient dû être les habitants d’une agglomération considérable.

(Source : The Gentleman’s Magazine, août 1837)

 

1880 : des crânes cornus

Des crânes humains cornus ont été trouvés dans un tertre funéraire de Sayre (Pennsylvanie). A part ces saillies cornées, à quelques centimètres au-dessus des arcades sourcilières, ces squelettes possédaient une anatomie normale.
Par contre, leur taille était très au-dessus de la moyenne soit 2,10 m de haut environ.
Les chercheurs pensent qu’ils ont été inhumés vers l’an 1200 de notre ère.

On pourrait croire que c’est un vaste canular mais ce sont bien des chercheurs dignes de foi qui ont fait cette surprenante découverte. Parmi eux, un historien de Pennsylvanie, un dignitaire de l’Eglise presbytérienne et deux professeurs de l’American Investigating Museum du Massachusetts.
Certains de ces os ont été envoyés à l’American Investigating Museum de Philadelphie, où personne ne semble savoir ce qu’ils sont devenus.

(Source : Pursuit, 1973)

 

1888 : une double rangée de dents

Sept squelettes ont été retrouvés dans un tertre funéraire dans le Minnesota. Ils avaient une double rangée de dents aux mâchoires supérieure et inférieure, le front bas et fuyant avec des arcades sourcilières proéminentes.
Ils avaient été inhumés en position assise.

 

http://www.dinosoria.com/insolite_prehistoire.htm

Publié dans Crânes étranges

Commenter cet article